Reconquete Parthenay

Citoyens, avec vous !

« Boulette » de Gilbert Favreau : notre communiqué de presse

url

Nous apprenons que M. Favreau a décidé d’annuler une conférence prévue de longue date dans le cadre du cycle « Terre de sciences » et qu’il s’est trompé : il n’a pas supprimé la bonne !

Il invoque une erreur entre un sujet sur la décroissance, qui selon lui serait contraire à sa politique économique, et un autre sur le réchauffement climatique. Il semble donc ignorer que ces deux sujets sont liés par la nécessité de modifier notre mode de croissance actuelle, principal facteur du réchauffement.
Pour nous, le plus scandaleux n’est ni l’erreur ni même cette méconnaissance, mais l’acte  d’annulation, donc de censure. Ces conférences sont organisées pour créer le débat et aider à comprendre certains sujets complexes, chacun se faisant sa propre opinion. Mais si le cycle de conférences Terre de Sciences doit être enfermé dans une pensée unique, encadrée, délimitée, ça s’appelle autrement : de la propagande ! Nous désapprouvons totalement de telles pratiques qui ne sont pas pour nous des « erreurs d’amateur », mais des actes obscurantistes c’est à dire hostiles à la diffusion des savoirs.
Anne-Laure Blouin et Christian Proust
Les liens vers les articles de la Nouvelle République :

« COMPARAISON N’EST PAS RAISON », L’auto-analyse inattendue de Xavier Argenton ! – Épisode 7 :

echo-parth-thumb

Une question, la réponse officielle et celle que l’on vous a cachée : comparez !hp-7

Comment expliquer cet important niveau d’investissement alors que les recettes baissent ?

Très bonne question ! Je me remercie de me l’avoir posée… Je reste dans le concept de l’auto ! Auto-interview, auto-analyse, auto-financement, de quoi être auto-satisfait, non ? Et puis j’explique bien qu’on est inventifs et qu’on va chercher de nouvelles sources de financement ! Tous ceux qui se plaignent de ne pas avoir assez de sous, ils n’ont qu’à faire comme nous : inventer ! Comment ? Mais avec le privé bien sûr ! Regardez par exemple ce que l’on va faire avec le projet cinéma et le coup du fameux « bail à construction ». En deux mots, on met à disposition d’un opérateur privé le terrain pour trois queues de cerises et il fait sa petite affaire. On récupère le machin dans 20-30 ans, dans l’état où on le trouvera, de toutes façons, je m’en bats les steaks, je ne serai plus au commandes en 2040 ! Ce sera pas moi, ce sera les autres ! ! !

Ahhhh vraiment, c’est fatiguant d’être visionnaire et de tout comprendre avant les autres… mais c’est quand même bien agréable ! Bons je vous laisse, je vais me changer, j’ai une autre représentation à préparer…


« COMPARAISON N’EST PAS RAISON », L’auto-analyse inattendue de Xavier Argenton ! – Épisode 6 :

echo-parth-thumb
Une question, la réponse officielle et celle que l’on vous a cachée : comparez !
hp-6

La Ville de Parthenay prévoit d’importants investissements en 2015. Pouvez-vous en dire un peu plus ?

Vous savez que j’aime bien le potage et là, franchement, vous me servez bien la soupe ! On va lâcher quand même 4 millions en 2015 ! Dans plein de trucs dont certains sont « en cours » comme les containers de DIFF’ART qui sont « en cours de réalisation » depuis quoi… 3-4 ans ? Ok c’est un peu long mais on peut pas non plus aller plus vite que la musique ! (elle me fait bien marrer celle-là aussi !). On n’oublie pas les travaux sur l’église ST LAURENT car la prière, c’est important. Même si compassion n’est pas passion (j’en ai plein d’autres si vous voulez…). Enfin, je lâche du bout des lèvres deux tout petits chantiers, un stade et un cinéma. Je n’en parle pas plus à cause que dans ces périodes de « contraintes » budgétaires, ça ne colle pas trop avec les baisses de subventions aux associations… Je fais bien, hein ?

 


« COMPARAISON N’EST PAS RAISON », L’auto-analyse inattendue de Xavier Argenton ! – Épisode 5 :

echo-parth-thumb

hp-5Une question, la réponse officielle et celle que l’on vous a cachée : comparez !

Pourquoi ne pas avoir fait le choix d’augmenter les impôts locaux pour compenser cette baisse ?

Non mais ça va pas ou bien ? Mais qu’est-ce qui se passe dans votre tête de malade mental ? Qui me pose une question aussi débile ? Ah bon, c’est moi ? Bon euh… d’accord, je vais répondre. Ma marque de fabrique, c’est le maintien des taux d’imposition. Ça fait 15 ans que ça dure et je vois pas pourquoi cela changerait ! Peut-être que vous ne le savez pas mais l’argent public, c’est celui du contribuable (alors là, je crois que vais très loin dans l’analyse ! !). Trop faciiiile d’augmenter les impôts ! ! Moi, j’aime bien quand c’est compliqué ! Parce que ne croyez pas que j’ai choisi les tours les plus simples, je vous assure que pour avoir l’idée de faire peser plus de 50% de la diminution de la DGF uniquement sur les associations, il en a fallu de l’imagination !

Malgré ce contexte difficile, vous restez confiant ?

Mais bien sûr que oui ! ! Tant qu’il y a de l’investissement, il y a de la vie ! (je suis pas mal fier de celle-là !). Et j’ajouterais que tant qu’il y a de la vie, il a de l’espoir et que l’espoir fait vivre ! Bon j’arrête là, j’ai pas pris option citations à mon école de magie !


« COMPARAISON N’EST PAS RAISON », L’auto-analyse inattendue de Xavier Argenton ! – Épisode 4 :

echo-parth-thumb

Une question, la réponse officielle et celle que l’on vous a cachée : comparez !hp-4

Et pour les associations ?

Bon, bon, bon, jusque là j’ai réussi à parler de contrainte ou d’obligation à chaque paragraphe. Je pense que je peux continuer, le comique de répétition n’a jamais tué personne ! Je pense que j’explique bien que je suis un gars bien, je dis bien que je suis inquiet, respectueux et surtout reconnaissant de l’engagement des bénévoles ! Après tout, j’ai l’habitude de travailler au quotidien avec des bénévoles (enfin, je veux dire quand je viens à Parthenay), j’en ai même une vingtaine au Conseil municipal ! Pour la plupart, ils sont toujours d’accord avec moi, c’est la moindre des choses, ils ne payent pas l’entrée lorsqu’ils viennent aux représentations, euh.. je veux dire au Conseil municipal. Il y bien les gars d’en face qui se la ramènent un peu mais comme dirait Tonton Chirac, « Ça m’en touche une sans bouger l’autre! ». Des fois je leur réponds mais pas souvent. Pas besoin, c’est moi qui ai les clefs de la boutique ! La plupart du temps je leur dit que je leur répondrai plus tard ou que « c’est en cours », et ça marche !


« COMPARAISON N’EST PAS RAISON », L’auto-analyse inattendue de Xavier Argenton ! – Épisode 3 :

echo-parth-thumb

Une question, la réponse officielle et celle que l’on vous a cachée : comparez !

Concrètement, comment cela se traduit sur le budget 2015 ?hp-3

Bien, je commence par insister sur la difficulté de l’exercice, je remets une petite couche sur le contexte actuel difficile et hisse et ho du bateau, j’explique que l’on a dû « faire des choix contraints ». Pas mal le concept, vous ne trouvez pas, le choix contraint ? J’aurais pu aussi parler d’option obligatoire ou d’alternative unique mais je suis quand même pas mal content de moi. Du coup, j’en profite pour jongler encore un peu avec les chiffres et j’annonce 350 000 € d’amputation des dépenses de fonctionnement. J’en remets une couche sur la « contrainte extérieure » pour ceux qui n’ont pas bien suivi, et emballé, c’est pesé ! Tiens, ça me rappelle le refrain d’une chanson d’un autre saltimbanque, Abd Al Malik : « C’est pas moi, c’est les autres ». Cela dit, je suis prestidigitateur, pas chanteur…


« COMPARAISON N’EST PAS RAISON », L’auto-analyse inattendue de Xavier Argenton ! – Épisode 2 :

echo-parth-thumb

2015-04-20 11_19_57-Les Echos Parthenaisiens Avril 2015Une question, la réponse officielle et celle que l’on vous a cachée : comparez !

Que représente cette diminution pour Parthenay ?

Alors là, je pense que j’ai fait très fort. Cette fameuse diminution de la DGF qui représente seulement 1.59% du budget, je me suis arrangé pour la projeter sur 3 ans et avec un petit tour de passe-passe (j’adore la magie quand il s’agit de chiffres…), je la transforme en baisse de 37% sur 3 ans, et hop ni vu ni connu, j’t’embrouille ! Bon ok, j’explique pas trop 37% de quoi sur quoi, parce qu’après les gens risqueraient de voir le truc et un bon magicien ne dévoile jamais ses secrets ! Je n’oublie pas de dire que cela représente également 50% des subventions versées aux associations, histoire de justifier un peu ce qu’on vient de leur mettre dans les dents aux saltimbanques, troubadours et autres peintres amateurs ! Enfin, je me plains un peu de l’Etat (re-beurk) mais pas trop, genre le gars qui a du mal mais qui y arrive quand même ! L’État qui ne prend pas ses responsabilités, qui oblige les collectivités à assurer des services à sa place, bla-bla-bla et je trouve que ça marche plutôt pas mal comme argumentaire !


COMPARAISON N’EST PAS RAISON ! L’auto-analyse inattendue de Xavier Argenton !

echo-parth-thumb

Une question, la réponse officielle et celle que l’on vous a cachée : comparez !

Épisode 1 :itw-xa-echo-parth1

Pouvez-vous présenter en quelques mots la situation financière de Parthenay ?

Depuis 2001 que je suis aux manettes, franchement je m’en sors plutôt bien. J’ai réussi à désendetter la ville et ainsi pouvoir plaider la non augmentation des impôts. C’est en effet grâce à ce leitmotiv que j’ai réussi à enchaîner 3 mandats sans trop de problèmes. Après tout, j’ai quand même réussi à convaincre mon électorat qu’il ne fallait pas dépenser d’argent dans des trucs inutiles, en laissant par exemple le FLIP s’endormir sur ses lauriers, (on a autre chose à faire que de jouer à saute-mouton ou à Jungle Speed !). Pareil pour le centre-ville, j’ai réussi à le laisser gentiment devenir un no man’s land commercial, à la faveur de la zone Leclerc, entre autres. Il suffit de raconter à qui veut l’entendre que « le centre ville est parfaitement dynamique » et à ceux qui comparent les deux zones, je leur sors ma phrase à moi que j’aime bien : « comparaison n’est pas raison » (elle marche bien celle-là !). Et pour finir, je dis que le Gouvernement (beurk!) gère mal et nous demande des efforts incommensurables (enfin, c’est ce que je fais croire car le montant de la diminution de la DGF ne représente finalement que 1.59% du budget 2015 ! ! Mais chut, il n’y a pas que des comptables qui votent pour moi !)

Pour mémoire, à droite, la (vraie) réponse de Xavier Argenton dans les derniers Échos Parthenaisiens (cliquez pour agrandir) :


Tout Favreau…TOUT FAUX ! Épisode N°7 – Des chiffres et des lettres

mensonge

En ce lendemain d’élections départementales qui ont accouché d’une vague bleue en Deux-Sèvres, les déclarations de M. Favreau fleurissent dans nos médias, et c’est bien normal, car il est le «présidentiable» quasi assuré. La Nouvelle République nous informe que Gilbert Favreau s’est montré «très heureux de faire mieux qu’à sa précédente élection» et le Courrier de l’Ouest «qu’il améliore sensiblement son score de 2008»…
Nous comprenons très bien que nos quotidiens n’aient pas eu le temps dans la fièvre du dimanche soir d’élections de vérifier les propos de M. Favreau. Aussi, comme d’habitude, Reconquête vous donne la vérité, toute la vérité…

En 2015, pour la première fois, M. Favreau a été mis en ballotage. En 2008, il avait obtenu 6098 voix. En 2015, il obtient 4279 voix, soit une baisse de 30%. En pourcentage des voix exprimées, il passe de 58,83 % à 58,99%… et progresse donc de 0,16%. C’est impressionnant !


RECONQUÊTE a gagné, VOUS avez gagné !

PF_V4-a

Près de 3000 d’entre vous ont fait entendre leur voix !

Non, nous ne nous sommes pas trompés dans l’interprétation des chiffres, toute l’équipe de RECONQUÊTE est particulièrement fière non seulement d’avoir mené ses candidats, Anne-Laure BLOUIN et Christian PROUST et leurs remplaçants (C. DELÊTRE et C. NICOLLAS) au second tour  de ces élections départementales mais aussi de réaliser un score des plus honorables.
Nous avons tout d’abord gagné une légitimité indiscutable.
Nous avons gagné en ne permettant pas au binôme représentant la droite institutionnelle de l’emporter dès le premier tour de scrutin.
Nous avons gagné en freinant considérablement la percée du Front National.
Nous avons enfin gagné car cette seconde expérience élective nous a permis, à l’échelle locale de Parthenay, non seulement d’être présents au second tour mais également de réaliser, sur la ville de Parthenay, un score proche de 45% avec un record à 52% sur le bureau de vote Jules Ferry ! Pour rappel, aux dernières élections municipales de Parthenay, le score de la candidate de parti (PS), face l’autre candidat de parti (UDI), était inférieur à 42% !

(suite…)